Kotaro Chiba is a Japanese illustrator. We caught up with him to talk about his childhood, his works and his love for fashion design.


Kotaro Chiba est un illustrateur japonais. Nous avons discuté avec lui de son enfance, de son travail et de son amour pour le design de mode.

 

CHILDHOOD
My father ran a small shop in our local area. This store sold posters, stationary items, Sanrio's character goods (like Hello Kitty), junk food and other items. He then became a buddhist monk and retired.
My mother was a piano teacher. She mainly taught classical music.
My family was poor in money but rich in culture. The little house were we used to live was full of art, music and literature. I started to study seriously the art myself when I worked part-time after my graduation from high-school. Of course, I would have liked to attend an art school, but I wasn't able to make it for financial reasons.  

So the idea that I could become a film director or a comic artist naturally came to my mind. I didn't want to specifically to be an illustrator. I wanted to create something. I knew that this would make me happy. Now, I know that this was the right choice.

ENFANCE
Mon père tenait une petite échoppe dans notre quartier. Là, on pouvait trouver tout un tas de fournitures : des posters, des produits de première nécessité, des figurines Sanrio (comme Hello Kitty), du fast-food... Plus tard, il est devenu moine bouddhiste et s'est retiré.
Ma mère, elle, était professeure de piano et enseignait principalement la musique classique. 
J'ai grandi dans une famille modeste, mais très riche culturellement.
La petite maison que nous habitions était pleine d'art, de musique et de littérature. C'est après mon diplôme d'études secondaires que je me suis mis à m'intéresser et à étudier l'art par moi-même. J'avais un petit job à temps partiel. Bien sûr, j'aurai adoré intégrer une école d'art mais financièrement, ça n'était pas possible.

C'est quand j'ai pris conscience de l'impact que provoquait mes idées et mon imagination sur les autres que je me suis vraiment découvert.
J'étais excité à l'idée de pouvoir les rendre heureux. De là m'est venue l'idée de devenir réalisateur ou dessinateur de bande-dessinée. Je ne me destinais pas forcément à être illustrateur mais je voulais créer quelque chose et j'étais persuadé que ça allait me rendre heureux. 

BEGINNINGS
I didn't need specifically to attend an art school to achieve a certain level. I just watched great and interesting works.
I asked myself : "why are these works beautiful ? how could I do to make masterpieces myself ?". I thought about it, and carried out. 
I think I started in 2007, as a t-shirt designer. I learned how to make money with drawing, and I also got the pleasure to sell my works.
The staff of the t-shirt print company that I joined told me three things I needed to know to increase my sales, and that proved helpful. 

LES DÉBUTS
Je crois que je n'avais pas nécessairement besoin d'être en école d'art pour parvenir à un certain niveau. Je me suis énormément nourri du travail d'autres. Souvent, je me demandais : "Pourquoi ces œuvres sont-elles aussi belles ? Comme puis-je moi même créer des chefs-d'oeuvre ?" Je me suis longtemps posé ces questions avant de me lancer. 
Si je me souviens bien, j'ai débuté en 2007 comme designer de t-shirt. J'ai appris à gagner de l'argent avec mes dessins et j'ai aussi eu plaisir à les vendre. L'équipe de t-shirt que j'ai rejoint m'a dit les trois choses que je devais savoir pour augmenter mes ventes et cela s'est avéré utile.

NIIGATA
I was born in Niigata, in the North East of Japan and I used to live there. I have never lived in central Japanese cities like Tokyo.
It snows heavily here. It's a unique landscape. Everything is covered with snow, I love that quiet atmosphere. 
My favorite place is the Starbucks in the neighborhood ! If I had to move elsewhere... I'd chose the countryside. 

NIIGATA
Je suis né à Niigata, dans le Nord Est du Japan. J'y vis toujours aujourd'hui. Je n'ai jamais eu l'occasion d'habiter dans une ville japonaise plus grosse comme Tokyo.
Il neige beaucoup ici, c'est un paysage assez particulier. Tout est recouvert de blanc, j'adore cette atmosphère paisible. Mon endroit préféré, c'est le Starbucks de mon quartier ! Si je devais déménager ailleurs, je choisirai... la campagne !

 

WORK
My daily routine is to buy a coffee at the convenience store nearby. I think a good sleep brings better productivity. I don't go to bed late because I want to reduce stress as much as possible. 

It took a long-time to have self-confidence. I still have just a little confidence, not enough to fight with the world. I am self-educated, have no teacher or boss, so no one corrects what I do.
My style is not static. People used to say "such a unique style !".
I think a style is appropriate for a modern artist but wouldn't have been suitable to work as an illustrator.
I will try to keep the skill to express my feelings. I realized that things would go well if I kept on using this skill.

I prefer to draw female things. In fact, I'm more interested by gender than by womanhood and sexuality. I hate masculinity because it's too simple.


I like to design all objects in the picture by myself : outfit, furniture, landscape, etc... That is the feature of my works. I don't like to draw something from reference photos (though I'm sometimes obliged to because I'm running out of time). 
The idea of the design usually only exists in my brain. I have thoroughly learned the design from great fashion, products, photos, etc.

They highly contribute to my inspiration. For example, if I work on the design of a Kimono, i'll pay attention to the details.
The conventional Japanese traditional style is not interesting today. I want to show a shape that mixes western and eastern modern cultures.  

 
 

TRAVAIL
Ma routine fonctionne de la manière suivante : chaque matin, je vais m'acheter un café à la supérette du coin. Je pense aussi qu'une bonne nuit de sommeil apporte une meilleure productivité, du coup, je ne veux pas me coucher trop tard car je veux réduire le stress au maximum. 

Cela prend beaucoup de temps d'avoir confiance en soi. D'ailleurs, je n'ai que peu de confiance en moi ; pas assez pour partir à la conquête du monde. Je suis autodidacte, je n'ai pas eu de professeur, je n'ai pas de patron. Personne n'est là pour corriger ce que je fais. 

Mon style n'est pas statique. Les gens s'exclament souvent "woah, quel style unique !". Je crois que le terme "style" est approprié pour un artiste moderne mais pas pour un illustrateur. Tout ce que je dois faire, c'est continuer à utiliser mes compétences pour exprimer au mieux mes sentiments. En fait, j'ai réalisé que les choses fonctionnaient bien si j'appliquais cette philosophie. 

Je préfère dessiner des choses féminines. Je suis plus intéressé par le genre que par la féminité ou la sexualité. Je déteste la masculinité parce qu'elle est trop simple. La masculinité est ennuyeuse. 

J'aime concevoir l'ensemble de l'image par moi-même : tenue, objets, paysages, etc... C'est la caractéristique de mes œuvres. Je n'aime pas travailler à partir de photos de références (même si je suis parfois obligé parce que je suis à court de temps). L'illustration naît dans mon esprit sans idée préconçue. Je me suis inspiré à fond du travail des grands designers, de produits, de photos, etc... Ils contribuent fortement à mon inspiration. Par exemple, si je travaille sur la conception d'un kimono, je vais faire très attention aux détails. Aujourd'hui, le style classique japonais n'est plus intéressant. Je veux montrer une oeuvre qui mélange les cultures occidentales et orientales.  

FASHION
I am not a fashion-addict or a fashionista and I don't have any good sense of trends, but I'm fascinated by fashion design. I just love it.
I like the fact that fashion is sexual but doesn't express sexuality directly.

  

 
 
 

MODE
Je ne suis pas un fashion-addict et je n'ai pas vraiment pas le nez pour les nouvelles tendances mais je suis fasciné par le design de mode.
J'aime le fait que la mode soit sexuelle mais n'exprime pas directement la sexualité. J'adore les photos de mode en ce qu'elles ne véhiculent pas de message spécifique. 

For HERSELF Mag.jpg

JAPANESE POP-CULTURE
I want to mix pop culture and classical sense. Manga is certainly different from western culture, as it doesn't fit in a logical world. It may represent a kind of surrealism. 
I carefully watched Dragon Ball Z on TV when I was a child, but in reality, I don't know much about manga. My foreign friends know better than me. Nevertheless, I can't deny the influence of Manga-anime.
Besides that, I learned literary eroticism from novelists like Mishima Yukio, Kenji Nakagami, etc... Tanizaki's novels are my favorites. This is a source of inspiration for my storylines and aestheticism.
I watched Belladona when I was younger. I think that character design has a European style. I felt like that it was more artistic than manga-anime. It has a taste of fine art, not casual. Japanese people love Ghibli works. I have never heard anybody said "Belladona is sick!".

 
 

POP CULTURE JAPONAISE
Je veux mélanger l'esprit pop et l'esprit classique. Le Manga est certainement différent de la culture occidentale, car il est empreint de surréalisme.
J'ai regardé attentivement Dragon Ball Z à la télé mais en réalité, je ne sais pas grand chose sur les mangas. Mes amis étrangers les connaissent beaucoup mieux que moi. Néanmoins, je ne peux nier l'influence des Mangas. 
En plus de ça, j'ai appris l'érotisme littéraire de romanciers comme Yukio Mishima, Kenji Nakagami, etc... Les romans de Tanizaki sont mes préférés. C'est une source d'inspiration pour mon esthétisme.
J'ai regardé Belladona aussi quand j'étais plus jeune. Je pense que le style du dessin est assez européen. Pour moi, c'est plus artistique qu'un manga classique. On est plus proche de l'art.
Les Japonais adorent Ghibli, mais je n'ai jamais entendu personne s'exclamer devant Belladona. 

 

THE FUTURE
My approach keep changing. It depends on the customer's requests, not from my own will. I feel like Photoshop age is over. It means the end of digital painting ah ??? Does anybody know ? seriously ? 

LE FUTUR
Mon approche ne cesse d'évoluer. Je dois composer avec les demandes des clients, et non toujours avec ma propre volonté. Je sens que l'ère de Photoshop est terminé. Est-ce que cela veut dire que nous n'aurons plus d'outils pour retoucher les photos ? Hein ??? Oh mon dieu, qu'allons nous faire ?
 

Thank you Kotaro for this nice talk !


+

bureau.png

Joanna Gniady

discussion

Cats might fly

croquembouche