Let's eat grandma

 

On les croirait sorties d'un conte d'Andersen; ou bien d'un Harry Potter qui aurait été écrit par une J.K.Rowling sous LSD. Let's Eat Grandma, duo d’ensorceleuses de 17 ans, nous fait planer depuis cet été grâce à un premier album explosant toutes les frontières entre pop, folk et musique expérimentale. 

"I, Gemini" ne ressemble tout simplement à rien : sonorités nouvelles et drôles de mélanges musicaux.

Et si le nom même du groupe était un appel à "bouffer" les grand-mères référentielles ? Ces figures que beaucoup cherchent à rapprocher de cette musique OVNI pour en faire la critique. Les Björk, Cocorosie, Fiona Apple, Kate Bush ? Et si ce Let's Eat Grandma était une proposition qui consisterait à se laisser envahir, sans chercher à y coller la moindre étiquette ?
A l'heure de la "Rétromania" (dixit Simon Reynolds), le défi que nous lance Rosa Walton et Jenny Hollingworth est plus qu'excitant.  

En concert le 19 nov. à la Cigale.